Screening of the film “A labour of care” in Paris

The documentary “A labour of care” by Nina Sahraoui and Jordan Ajouaou will be screened in Paris on the invitation of Association Exilophone as part of the event “La voix des femmes migrantes par l’image” on December, 13th, 2018.

Programme of the evening (in French): 

L’association Exilophone organise une soirée de projection de documentaires et d’échanges pour rendre visible les différents visages et voix de certaines femmes travailleuses migrantes travaillant dans le secteur du care et de la domesticité. Celle-ci aura lieu le 13 décembre au REV’Café, à Montreuil.


A travers trois court métrages présentés par des chercheuses et documentaristes, nous vous proposons tout d’abord de vous immerger dans la vie de ces travailleuses, de les écouter, de les regarder et de les comprendre à travers les films projetés. 

L’idée de cette soirée est de réunir plusieurs actrices et acteurs de différents horizons, en incluant les femmes migrantes elles-mêmes pour ouvrir une discussion et un échange sur ces femmes en migration partout dans le monde qui s’occupent des autres entre l’ici et l’ailleurs.

Le programme est le suivant: 

– 19h30 – 20h30 : Les femmes migrantes domestiques philippines dans le monde 

> “Being Filipina in Jordan, my life, my dream, my space” – Daphné Caillol (13mn)

Ce court documentaire a pour objectif de faire apparaître les différentes trajectoires de vie des femmes migrantes philippines, domestiques en Jordanie. Bien que les politiques migratoires visent à enfermer et à invisibiliser ces femmes dans l’espace privée en les contraignant à vivre chez leur employeur, elles arrivent à développer des expériences multiples qui ont un impact sur la société hôte et la ville d’accueil. Ce film propose de réfléchir aux multiples facettes de l’expérience en migration et à la tension permanente qui existe entre oppressions, contraintes et autonomisations.

> “Un Dimanche à Hong Kong” – Géraldine Ruiz (5mn)
Ce documentaire cherche à témoigner de l’empreinte des femmes migrantes philippines sur le territoire urbain Hongkongais. L’expérience proposée est une balade sonore un dimanche sur l’île centrale de Hong Kong, jour de repos des domestiques. Le micro traversera des groupes de Philippines du nord au sud de l’île.

– 20h30 – 21h30 : “Un travail de Care” – Nina Sahraoui et Jordan Ajouaou (17mn)

Alors que les sociétés européennes connaissent un important vieillissement de leurs populations, le travail de soins aux personnes âgées est assurée, en grande partie, par des femmes migrantes ou racisées. Dans ce court documentaire, cinq femmes racontent leurs expériences de travail auprès des personnes âgées dans des contextes résidentiels et domestiques. Elles sont originaires de Côte d’Ivoire, d’Équateur, du Portugal, du Cameroun et du département français de Guadeloupe. Au travers de leurs histoires, ces cinq femmes nous font entrer dans le monde du care, si important dans nos vies et pourtant si invisible. Elles partagent les moments de joie, de tristesse, d’amour et de deuil qui font partie de leur quotidien.

– 21h30 – 22h : Mise en commun des métiers et conditions migratoires à travers une discussion globale pour réfléchir ensemble aux rôles que ces femmes tiennent dans les pays d’accueil.